Site internet de Marc migraine, adjoint au maire du Havre
accueil auhavre.com c.v. de Marc Migraine s'engager Marc Migraine dans la presse calendrier liens
► DOSSIERS LOCAUX
Education - Société
Port - Economie
La Normandie
Environnement - Santé
Sécurité - Transports Publics
Nouvelles Technologies
Aménagements de la ville
Culture - Sport
Dossiers Municipaux
► CONFERENCES
sujets locaux
Didier CORPET
Relancer l'économie
Gérard DUCABLE
La Réforme de la décentralisation
Jakob SIDENIUS
Le port du Havre
Jean Marc DURAND
Le Social pourquoi faire ?
Jean-Luc PINSON
Dynamiser le commerce de proximité
Patrick LOZES
Quelle place pour les minorités ?
► LE BLOG DE MARC MIGRAINE
Cliquer ici
CONFERENCES (sujets locaux)
Jakob SIDENIUS
Le port du Havre

Jacob SIDENIUS est Danois, responsable du Terminal Porte Océane sur Port 2000. Jakob SIDENIUS est arrivé au Havre en décembre 2004 après avoir travaillé pour APM MAERSK en Afrique et en Europe. Il a une vision globale, européenne, mondiale de l'activité portuaire. Son regard sur l'activité du Port du Havre est interessant à ce titre.

Indifférence française

En introduction Jakob SIDENIUS précise que le métier maritime portuaire ne semble pas intéresser beaucoup les Français qui apparaissent peu informés sur le sujet.
Les Français, contrairement à d'autres Européens, ont un regard négatif sur le trafic maritime ou l'activité logistique : la catastrophe de l'Erika, le trafic routier de camions sont souvent évoqués à propos de la logistique.
Quant aux politiques, ils ne souhaitent pas en parler de peur " de perdre des électeurs ". " celui qui y touche, il est mort. "

Gâchis

Jakob SIDENIUS est frappé par :

  • l'énorme potentiel du port du Havre
  • la faible exploitation de ce potentiel et
  • la sous-estimation de ce potentiel dans l'opinion publique havraise".

Lorsque l'on dit que l'on pourrait doubler voire tripler les volumes de trafic, les havrais n'y croient pas vraiment, par contre les professionnels du métier en sont convaincus.
En effet il y a une énorme source de développement économique et de création d'emplois.

L'arrivée de la concurrence.

Avant l'ère du conteneur, chaque port avait la quasi exclusivité de son hinterland (zone de distribution naturelle d'un port).
L'arrivée du conteneur a permis la concurrence dans le métier portuaire. Ainsi Anvers est devenu le 1er port par où transitent les produits français.
Les concurrents du Havre ne sont pas Dieppe ou Rouen mais Anvers et Rotterdam. Les Havrais doivent en avoir pleinement conscience.

Les ports de Dieppe, de Fécamp ou d'Honfleur peuvent développer une activité " de niche " comme le fait très bien Honfleur avec le bois. Ils n'ont pas la taille critique pour le trafic conteneur.

Qui décide du transit des marchandises dans un port

Le client (le chargeur) est le décideur et non l'armateur. Ce sont les clients (exemple : Décathlon, Ikéa ou Danone) qui choisissent les ports d'entrée à l'importation ou de sortie à l'exportation car ils se chargent, en règle général, du transport terrestre pour l'approvisionnement de leurs magasins.
L'armateur se cantonne à transporter la marchandise d'un port à un autre sur la commande du client.

Image du port du Havre.

Le Port du Havre souffre d'une mauvaise réputation, parfois injustement. Ainsi les grèves de 1992 restent encore gravées dans les mémoires.
Mais il est indéniable que le manque de fiabilité du port du Havre contribue à altérer la confiance des clients du Port.
Selon le ministre du transport, 65% des marchandises à partir ou à destination de la France transitent par des ports étrangers. Ainsi Anvers est le 1er port français ; Des grands importateurs (Décathlon, Carrefour) et exportateurs français (Danone, Michelin) utilisent peu les ports français.
Le trafic maritime des conteneurs ayant une croissance de 10% par an, toute croissance portuaire < à 10% correspond à une perte de part de marché de ce port.

Fiabilité : le point faible

" Vous les Français, vous vous tirez une balle dans le pied ", " vous devez arrêter d'utiliser la grève comme moyen de dialogue social ".
La logistique est une chaîne qui ne fonctionne correctement que si tous ses maillons avancent. Or selon les jours, un des maillons de cette chaîne est bloqué par une grève (douaniers, remorqueurs, portiqueurs…) qui paralysent toute la chaîne.
Certes pour un des maillons ces grèves peuvent être courte mais leur retentissement sur l'ensemble de la chaîne joue un rôle amplificateur important.
Du coup ces grèves sont ressenties beaucoup plus douloureusement par les clients que les grévistes peuvent l'imaginer.

Les conditions économiques

Les clients calculent un prix global du passage d'un conteneur dans un port. Les ports français sont peu concurrentiels (voir graphique ci-dessous). Si l'activité du port croît depuis janvier 2007 (à l'exception du mois de mars lié à une grève des portiqueurs) c'est grâce à la croissance globale du trafic maritime, à la relative saturation des ports d'Europe du Nord, et grâce à Port 2000. Il manque toutefois une culture de résultats.

L'organisation française des ports est inadaptée

Dans les autres ports européens les autorités portuaires sont des autorités régaliennes fixant les règles, et " agissant comme un arbitre mais ne jouant pas dans le jeu ". En France " l'autorité est également joueuse ". La cour des comptes a fait un travail remarquable pour expliquer le rôle que devrait tenir désormais le Port en se concentrant sur ces fonctions d'autorités publiques et sur les services d'intérêt économique général.
Les activités concurrentielles devraient être complètement laissé aux entreprises.
Or ce n'est pas le cas au Havre et la cohabitation entre l'activité concurrentielle du PAH et l'activité des entreprises de manutention est difficile.
Il y a des incohérences dans la gestion des portiqueurs par le PAH dont ils sont salariés, et des dockers (salariés pour la plupart d'entre eux des entreprises de manutention). L'appartenance du port à l'Etat plutôt qu'aux municipalités (comme celle le cas en Europe du nord) ou aux régions n'est pas un problème en soi dès lors que le Port Autonome du Havre se positionne en arbitre.

Port 2000

Les installations de Port 2000 (taille des portiques, longueur de quai, tirant d'eau….) sont équivalentes à celles des ports concurrents du Havre.
En revanche il y a du retard au niveau du dialogue social pour faire accepter que " tout le monde marche dans le même sens ".
L'activité de Port 2000 est très liée au transbordement et l'augmentation sur les volumes d'importation / exportation n'est pas impressionnante.

Dessertes terrestres :

Le trafic fluvial est promis à un grand développement car l'importante région Ile de France est reliée au Port du Havre par la Seine.
2 éléments doivent être améliorés (ces investissements sont prévus) il s'agit d'une écluse pour amener les barges dans Port 2000 au contact des porte-conteneurs et d'autre part des aménagements portuaires sur le port fluvial de Paris à Gennevilliers.
Actuellement le trafic fluvial engendré par le Port du Havre augmente et avec le rail, ils représentent 10% du trafic du port du Havre.
Pour mémoire le trafic fluvial lié au trafic du port de Rotterdam est de 40%.

A propos du Ferroviaire, Jakob SIDENIUS précise qu'il n'est pas un spécialiste.
Il a recueilli beaucoup d'avis différents sur la question : du " cela ne marchera jamais " au " il y a un énorme potentiel qui va se développer ". Les distances en France sont suffisamment grandes pour atteindre le seuil de rentabilité du fret ferroviaire (> à 400 km) ; son réseau est très dense et il n'y a aucune raison objective pour que la France n'augmente pas son trafic ferroviaire.

La libéralisation du trafic ferroviaire, comme dans les autres pays européens, devrait corriger les lacunes d'exploitation.
D'autre part l'augmentation du trafic du port du Havre va faciliter la massification des transports terrestres.
En effet plus le passage de conteneurs sera important sur le port du Havre plus la probabilité de remplir un train fret (42 wagons) pour une même destination sera grande. Aujourd'hui nous n'avons pas assez de clients pour faire ce train.

Le transport routier : Le réseau routier du port du Havre est correct mais le problème est surtout lié aux horaires limités.
En effet les terminaux sont fermés aux camions la nuit contrairement aux autres ports européens. Le trafic routier serait plus fluide si les terminaux étaient également ouverts la nuit.

Retard de construction de TPO : Terminal Porte Océane (2 postes à quai de Port 2000).
Ce retard fut lié aux hésitations de nos actionnaires (Groupe Perrigault et APM Maersk). Dans les 1er années 2000 il y a eu un doute sur la capacité du port du Havre à s'adapter. Nos actionnaires n'ont pas voulu faire d'investissement tant que l'organisation du travail n'était pas mieux définie sur Port 2000.
Nous avons été accusé de chantage mais nous éprouvions une réelle incertitude sur l'avenir du Port du Havre.

Pendant cette période de négociation Mr. Mærsk Mc-Kinney Møller en personne est venu au Havre pour se rendre compte de la situation qu'il ne comprenait pas bien. En effet, il ne comprenait pas pourquoi les portiqueurs refusaient un accord qui, d'après lui, leur était extrêmement favorable. Il est reparti sans mieux comprendre car le refus des portiqueurs n'était pas fondé sur des éléments syndicaux objectifs mais sur des raisons idéologiques.
L'accord s'est finalement fait en force au conseil d'administration de janvier 2006. Il consiste en une mise à disposition des conducteurs de portique auprès des opérateurs privés (GMP avec la CGM) qui garderont leur statut PAH pendant 3 années, période au terme de laquelle les grutiers pourront choisir entre réintégrer le PAH ou être embauchés par l'opérateur en CDI.
Les travaux du Terminal Porte Océane ont commencé en 2006 et se termineront à la fin de l'année 2007.

Succès de la réforme des dockers en 1992.

Aucun docker ne souhaiterait revenir à la situation antérieure. Et le travail des dockers du Havre est tout à fait comparable à celui de leur homologue d'Europe du Nord. Les dockers ont bien compris que c'est le client final qui décide et qu'ils avaient intérêt à l'augmentation du trafic du port du Havre pour leur pouvoir d'achat et pour l'emploi.

Merci, Marc Migraine

► SONDAGES EXPRESS
La question de la suppression de l'échelon départemental est souvent posée. Vous souhaitez ?
La suppression des départements par une fusion avec la région ou la commune
La conservation des départements
Faut-il prolonger le grand canal du Havre ?
oui pour réduire les émissions de CO2
Non pour ne pas risquer d'assécher les marais
► RESULTAT DU QUESTIONNAIRE
Vivre ensemble dans l’Agglomération Havraise
► CONFERENCES
sujets nationaux
Alexandre ADLER
L'état du Monde en 2020
Eric ZEMMOUR
Medias : un 4ème pouvoir ?
Erik IZRAELEWICZ
Quand la chine change le monde
Jacques ATTALI
Le Monde en 2050
JL BOURLANGES
Le traité de Rome a 50 ans
Luc FERRY
L'école selon Luc FERRY
Pr Gérard SALEM
Disparité géographique de santé
► NOS VIDEOS