Voici les conclusions d'une étude réalisée par la CODAH afin de mieux connaitre les déplacements de nos concitoyens :

  • Dans l'Agglomération Havraise, le nombre moyen de déplacements quotidiens s'élève à 4,11 ; un chiffre qui se situe dans la bonne moyenne des agglomérations de taille comparable et qui est en augmentation de 5,5% depuis 1992.

  • Deuxième bonne nouvelle : si l'on bouge, c'est en grande partie à pied (plus particuliérement en centre-ville et à caucriauville). 34% de nos déplacements se font en effet à pied (contre 28% à Rennes et 24% à Lorient), soit 25% de plus qu'en 1992.

  • Côté transports en commun, Le Havre et sa région peuvent mieux faire : si l'on utilise davantage les transports collectifs depuis 1992 (+8%), ils ne sont utilisés que dans 7% des déplacements (13% à Grenoble et 9% à Rennes) et 53% des Havrais n'ont jamais recours à ce mode de transport ; la note est meilleure pour les élèves, plus enclins à utiliser le bus pour leurs déplacements scolaires.

  • La voiture, quant à elle, est utilisée dans 55% de nos déplacements (surtout pour les déplacements domicile-travail (76%)). Ce chiffre, qui affiche la prédominance du véhicule personnel, demeure moins élevé qu'ailleurs : 70% à Béthune, 64% à Lorient ; il s'explique notamment par le faible équipement des ménages puisque 24% d'entre eux n'ont pas de voiture. Le nombre de déplacement en voiture a baissé de 4% entre 1992 et 2007 (dans la "zone urbaine dense" en revanche le trafic d'échange entre la zone urbaine dense et la périphérie a augmenté.

  • Le nombre moyen de voiture possédée par un ménage est, lui aussi, lanterne rouge : 1,08, là où Dunkerque est à 1 ,15 et Belfort à 1,35.

  • Enfin, regrettons la trop petite place réservée au vélo qui ne correspond qu'à 1% de nos déplacements, contre 3% à Rennes ou à Grenoble.

Ainsi, le portrait robot du "Havrais qui se déplace" reste un automobiliste (comme dans toutes les villes françaises) mais avec des fortes nuances par rapport à la moyenne nationale : Il est plus marcheur, moins utilisateur des transports en commun et du vélo et peu propriétaire de voiture.