Dans un entretien à Ouest-France le 8 octobre 2009,
Laurent FABIUS pose trois conditions à la fusion des 2 régions :

  • une consultation par référendum des habitants ;
  • un projet de développement avec une desserte ferroviaire structurée ;
  • une capitale régionale installée à Rouen.

l'absence de souplesse sur la question de la capitale régionale a toutes les chances d'enterrer la réunification de la Normandie puisque les cannais ont la même exigence pour leur ville. De son côté Antoine RUFENACHT ne souhaite qu'une seule capitale sans exiger la ville du Havre et n'est pas favorable à la consultation par référendum.

Quant à moi, je suis partisan d'une répartition des services de l'Etat et de la région entre les 3 villes principales : Rouen - Caen -Le Havre. Les Services Préfectoraux à Rouen ; Les services du Conseil Régional à CAEN et les services du Conseil Economique et Social au Havre par exemple.

pour lire les prises de position des différents acteurs politiques ainsi que les enjeux de la construction d'une seule Normandie je vous invite à lire le billet intitulé réunification de la Normandie si prés du but et celui intitulé Réunification de la Normandie : une nécessité économique ?