• Deauville Saint-Gatien : Cet aéroport choisi par les conseils régionaux de Haute et Basse Normandie pour être l'aéroport interréginal de référence connait une croissance fulgurante de son trafic : 30 000 passagers en 2004 - 92 000 en 2008 - progression de 58% sur les 3 1er mois de 2009.
    Un investissement de 6 millions d'euros est prévu pour la réfection de la piste de 2,5 Km capable de recevoir A 320 et Boing 757.
    Deauville a des charters mais pas de ligne régulière.

  • Le Havre - Octeville : Avec 56 486 passagers en 2008, une seule ligne régulière vers Lyon et plusieurs charters en saison l'aéroport du Havre - Octeville n'est pas au mieux de sa forme d'autant plus qu'il cumule un déficit annuel de 700 000 € pris en charge par la CCI du Havre et la CODAH.
    Il souffre de la concurence 1) de l'aéroport de Deauville, situé à 30 mn du Havre et 2) de la nouvelle ligne SNCF quotidienne vers Roissy CDG (départ le matin à 7h20' arrivé 3 h après à Roissy puis retour avec un départ de Roissy à 19h39' et une arrivée au Havre à 22h40').
    Pour terminer ce tableau peu encourageant, des travaux importants à financer seraient nécessaires et surtout Brit-Air annonce dans le magazine "Air Cosmos" son intention d'interrompre la rotation régulière Le Havre - Lyon.

  • Rouen-Boos (44 000 passagers en 2008) et Caen Carpiquet (107 000 passagers) vivent leur vie.

Je pense qu'il n'est pas sérieux de maintenir les aéroports de Rouen, Caen et Le Havre et que les pouvoirs publics doivent concentrer leurs efforts pour bâtir un aéroport unique en Normandie.
La localisation à Deauville de cet aéroport, si proche du Havre, n'est pas un mauvais choix pour notre agglomération même si il est toujours un peu triste de perdre son aéroport mais il faut être pragmatique et respectueux des deniers publiques.