le slogan du week end "Ce qui est vrai, mérite d'être dit"

  • et avec l'affaire Tapie, le fichier Edwidge, le financement du RSA, la limogeage du chef de la police corse :
  • Bayrou ne manque pas de sujets pour roder le slogan des universités d'été du MoDem.

 


Le MoDem doit être "une force de résistance et un repère pour l'avenir."

 

La bise de Bayrou à Corinne LEPAGE

 

Samedi soir : veillée d'armes pour les "militants résistants" du MoDem

 

Invité samedi matin, Hubert VEDRINE, ancien Secrétaire Général de l'Elyssé de François MITTERAND et ancien Ministre des affaires étrangères de 1998 à 2002.

  • "Les européens sont réticents à penser en terme de puissance et de rapports de force".
  • "Il y a besoin d'un sursaut pour faire de l'Europe un pole dans le monde multipolaire".

 

Hervé de Bressy, (blog) ancien candidat aux élections cantonales du Havre, tient la chaleur du cap de l'esterel

 

Guy VEHOFSTADT, ancien 1er ministre de Belgique de 1999 à 2008.

  • Il est notamment connu pour s'être opposé à la guerre en Irak.

 

Stephane animateur de l'atelier intitulé "Pouvoir d'achat : vérités et contre-vérités."

  • Toute l'erreur de sarkozy tient dans sa volonté d'être "le président du pouvoir d'achat"
    Il valide, ainsi, la politique économique menée depuis 30 ans fondée sur la demande, la redistribution, et la relance de la consommation pour tirer la croissance.
  • Il faut au contraire une politique en faveur de l'investissement afin de rendre plus compétitives nos entreprises françaises.
  • Le paquet fiscal a plus servi des intérêts particuliers que l'économie.
  • L'absence de contribution des plus riches au RSA est injuste.

 

Jean-François KAHN : Possible futur candidat du MoDem aux élections européennes dans la région grand est ?

  • "Je suis républicain et le président a mis en place un gouvernement monarchique."
  • Même si son anti-sarkozysme s'étale à longueur d'éditoriaux du journal Marianne (dont il est le fondateur) il reconnait "certaines bonnes choses faites par le gouvernement comme
    l'autonomisation des universités, le reformatage de l'armée, le RSA même si son financement pose problème".

 

 

Les jeunes démocrates, organisateurs des universités d'été, mènent les débats

 

Jean-Francois PEAU (blog), Alain (Dieppe), Marc MIGRAINE et Jerome (Caen) prennent le café aprés le déjeuner dans le domaine du cap esterel.(centre Pierre et Vacances)

 

 

François BAYROU accueille L'écrivain de roman policier à succès Fred VARGAS

Devant le désarroi de Fred VARGAS vis à vis de la politique en général et de sa famille politique (la gauche) en particulier. François BAYROU disséque les racines de son désarroi que bon nombre de français ressentent également.
Pour lui une révolution en occident s'est silencieusement produite dans les années 80 :

  • Avant les années 80 notre modèle de société était fondé sur l'effacement des inégalités par le progrés technique.
    Depuis la révolution industrielle le progres technique a apporté la richesse qui permis ensuite une redistribution aux personnes en difficulté.
  • Or depuis les années 80 nous sommes passé du modèle d'effacement des inégalités à un modèle d'accroissement des inégalités et ce modèle fonctionne car il est dynamique. François BAYROU croit qu'un modele de société doit promouvoir le dynamisme et se caractériser par des valeurs telle que la solidarité que nous ne devons pas abandonner.

 

 

Bernard LEHIDEUX : Député Européen, Directeur de cabinet de François BAYROU

  • Il faut que "l'Europe ait une compétence sociale."
  • "Erasmus (programme d'échanges des étudiants en europe) doit s'appliquer également aux apprentis."

 

 

Discours de cloture des Universités d'été, dans une ambiance surchauffée,
François BAYROU a esquissé les grands axes d'un programme de gouvernement.

Un grand Merci à Jean-François PEAU qui m'a transmis quelques unes de ces photos.