Archives du mot-clé transports publics

La CODAH lauréate des « territoires à énergie positive pour la croissance verte »

Les actions en faveur de l’environnement de La CODAH viennent de bénéficier d’un financement d’1,5 M € de l’Etat dans le cadre de l’appel à projet « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte ».

Ce financement va permettre, entre autre, l’acquisition 2 bus électriques et une benne à ordure ménagère électrique d’ici 2018.

Des panneaux solaires sur le toit de l’école de Manéglise sont également prévus et permettraient de couvrir 15% des besoins en électricité de la Commune.

4 lignes d’autocars longue distance en Normandie à partir d’octobre 2015

Les bienfaits du libéralisme de la loi Macron se font sentir en Normandie. En effet Emmanuel Macron a libéralisé le transport des voyageurs par  autocars.
Ainsi, en Normandie, et à partir de la mi-octobre, Flixbus (société allemande) et les cars Périer (basé à Lillebonne) proposeront, ensemble, deux trajets longue distance* :

  • Dieppe/Rouen/Paris 
  • Deauville/Le Havre/Paris.

Les prix devraient tourner autour de 10 euros pour 200 km.

De son côté Ouibus filiale autocar de la SNCF reliera Le Havre et Rouen à Paris pour 5 euros. 4 Allers et retours par jour seront proposés en 3 heures.

*Information lue dans la lettre de Normandie.

Trains Paris-Rouen-Le Havre : Le Scoop de la presse normande

Pont_AustrebertheAlors que le président de la SNCF  a dévoilé, la semaine dernière à Rouen, un programme d’actions 2015-2020 visant notamment à  »remettre à niveau une ligne qu’on a laissé vieillir » (55 M d’euros d’investissements en 2015, puis 320 M d’euros pour 2016-2020), la presse normande dévoile, elle, un rapport confidentiel remis récemment à la commission Duron, chargée par le gouvernement d’analyser l’offre globale des Trains Intercités (320 trains par jour, 34 millions de voyageurs par an et 335 villes desservies).

Dans ce rapport la SNCF préconiserait des mesures radicales destinées à réaliser des économies comme le demande la Cour des Comptes. Ces mesures radicales se traduiraient sur l’axe Paris-Rouen-Le Havre par une réduction  de moitié du nombre d’allers-retours quotidiens, dont seulement 4 jusqu’au Havre au lieu des 23 allers-retours quotidiens, dont 13 jusqu’au Havre, aujourd’hui.

Je suis étonné par ces éventuelles mesures (non confirmées) car il est  difficile d’imaginer que la SNCF réduise l’exploitation d’une ligne ferroviaire qu’elle a enfin décidé à  rénover (375 millions d’euros en 5 ans).

L’ensemble du conseil municipal du Havre s’est offusqué, hier, de la duplicité du président de la SNCF qui réunit l’ensemble des élus normands la semaine dernière sans leur parler de ce plan de réduction. A noter également que c’est désormais Alain le Vern, ex-président socialiste de la région haute-normandie qui pilote ce dossier à la SNCF……