Archives du mot-clé finances municipales

Pourquoi l’Etat n’applique pas la restriction budgétaire qu’il impose aux collectivités, aux contribuables et aux entreprises ?

L’association des Maires de France organise une journée de protestation contre les baisses des contributions de l’Etat au budget des communes.
Cette mobilisation est unique, jamais vue, témoignant de l’ampleur de l’effort budgétaire réclamé.
Ainsi le budget de la ville du Havre sera amputé de 15 millions d’euros entre 2014 et 2017. Parallèlement l’Etat transfert des charges nouvelles (2,5 M d’€ annuels) liées à la réforme des rythmes scolaires et à la solidarité des villes entre elles (fond de péréquation dont le coût est de 1,4 M € en 2014 et 3M € en 2016) .
Faut-il pour autant se « révolter » comme nous invite à le faire l’association des Maires de France ? (voir flyer en cliquant sur ce lien)
Les contribuables n’ont-ils pas aussi été mis à contribution depuis 2012 ? Les entreprises n’ont-elles pas plus d’impôts que leurs homologues européennes ?
Je pense qu’il faut manifester son mécontentement parce que le gouvernement met les collectivités à la diète alors qu’il ne réduit pas suffisamment le train de vie de l’Etat et qu’il a, récemment, décidé une baisse des impôts  financée par la dette.

La dépense publique écrase la consommation des ménages et grève la compétitivité des entreprises. Il est urgent de la diminuer par des réformes structurelles.

Ordre de grandeur des budgets des collectivités locales

La période de décembre est marquée par la présentation des budgets. L’occasion de donner un ordre de grandeur des budgets de nos différentes collectivités locales :

  • Ville du Havre : 364 millions d’euros.
  • CODAH : 513 millions d’euros.
  • Département Seine-Maritime : 1,736 milliard d’euros
  • Région Haute-Normandie : 866,32 millions d’euros

Les budgets de fonctionnement des collectivités françaises ne peuvent pas être déficitaires et ne font donc pas appel aux banques pour financer leur train de vie (contrairement à l’Etat) . En revanche elles financent leur investissement par l’emprunt.

L’enjeu budgétaire d’une collectivité locale (à l’exception du département qui a des dépenses sociales très importantes) est de contenir les dépenses pour préserver l’investissement. C’est l’investissement qui prépare l’avenir.

 

Budget de la ville du Havre : baisse des recettes

hdv_rue_pietonne_bJean Moulin, adjoint au maire du Havre chargé des Finances a dressé, le bilan des exercices écoulés et les perspectives pour les prochains mois :

  • « Cela se caractérise par l’accentuation de la baisse des dotations. Pour la ville du Havre, cela représente une baisse de 2,2 millions d’euros de notre dotation de fonctionnement, soit -3,5 % des recettes.
  • Et parallèlement, il y a des charges nouvelles qui s’imposent à nous. ».

Pour la première fois depuis 18 ans, les recettes seront en baisse mais la municipalité ne prévoit pas de hausse des taux communaux.

En matière d’investissement, la ville prévoit :

  • la poursuite du chantier du Volcan (17,8 millions d’euros),
  • la réhabilitation du Sirius (730 000 euros),
  • la construction du pôle éducatif et familial Molière (1,6 million),
  • la rénovation du centre ancien (2,8 millions),
  • sans oublier les quartiers sud, les travaux dans les écoles en été, le plan lecture et les débuts de la zone de L’Escaut.