Archives du mot-clé Alternative

Engagement vers les générations futures : La France au milieu des pays de l’OCDE

LH-ForumL’ONG Positive Planet, Présidée par Jacques Attali, qui organisera du 16 au 19 septembre son 4e Forum de l’économie positive au Havre, classe les différents pays du Monde en fonction de leur « positivité » évaluant le niveau d’engagement des pays envers leurs générations futures. 

La France se situe en milieu de peloton des pays de l’OCDE, loin derrière les pays d’Europe du Nord mais aussi derrière les pays anglo-saxons.

Cet indice, créé pour évaluer le niveau d’engagement des pays envers leurs générations futures, est calculé sur la base de 29 critères socio-économiques, dans les domaines de l’éducation, de la finance, de la santé, mais aussi de l’environnement ou de la gouvernance.
En 2015, la France s’est classée à la 18e place du palmarès sur les 34 pays que comprend l’OCDE, soit le même rang que celui qu’elle occupait en 2014, précise dans un communiqué Positive Planet.
Le pays qui a le plus pris en compte les générations futures est la Norvège, suivie de la Suède, des Pays-Bas, du Danemark et de l’Islande. La France se situe également derrière le Royaume-Uni (15e), les États-Unis (13e) ou l’Australie (10e).
La Grèce est en dernière place et l’Italie a perdu 5 places entre 2014 et 2015, les autres pays ayant progressés plus vite qu’elle.
Les atouts de la France sont : les infrastructures, les connexions internets et la démographie.Les points faibles sont : la transparence, la qualité de la démocratie, le taux de reproduction des inégalités à l’école.

Pourquoi la France a besoin d’un parti du Centre

Le Modem et l’UDI se sont réunis mardi dernier pour former l’Alternative.
Alternative à la démagogie trop souvent utilisées par le PS et l’UMP pour se faire élire en cachant la vérité et les efforts nécessaires à réaliser.
Je voudrais rappeler les valeurs du centre et de l' »alternative » :

L’Alternative est une force dont l’objectif est précis et clair : adapter la France au monde de demain sans perdre son modèle social.

Qu’est-ce-qui caractérise le monde aujourd’hui et celui de demain : 

  1. L’ouverture. Le monde est ouvert. La mondialisation de l’économie favorisée par la chute du communisme et l’avènement des technologies de l’information et de la communication augmentent les échanges entre pays et continents. Rien ne fait penser que cette ouverture va s’arrêter.
  2. Le libéralisme. Le libéralisme a connu des travers comme celui de la crise de 2008 et des efforts de régularisation économique sont nécessaires : La finance doit être au service de l’économie et non de la spéculation. Le système libéral est-il remis en question par cette crise ? Non, le libéralisme est-il capable de corriger ses erreurs ? Oui.  Qui pourrait croire à un retour du communisme et son collectivisme ? Le système libéral restera le cadre dans lequel les échanges mondiaux vont continuer à se développer. Ce monde s’impose à nous et la France doit s’y adapter en se réformant à partir des 4 valeurs décrites ci-dessous. 

 Les valeurs de l’Alternative 

  1. Libéral : Pour s’adapter à ce monde ouvert et concurrenciel, les entreprises françaises doivent améliorer leur compétitivité : baisse du coût du travail, transfert du coût de la protection sociale sur une assiette plus large (TVA ou CSG), assouplissement du droit du travail, encouragement de l’innovation et des secteurs d’activité nécessitant une main d’oeuvre hautement qualifiée, adaptation de notre bayrousystème de formation et d’éducation, assouplissement des normes et règlements
    qui freinent le développement des entreprises.
  2. Europe : Seule l’Europe, par sa taille, peut prétendre peser dans des négociations commerciales face à des mastodontes indiens, chinois, brésiliens, américains. C’est pourquoi nous sommes favorables à la solidarité européenne, à la relance de la construction européenne et au fédéralisme européen. L’Europe est notre seule arme pour maîtriser l’avenir.
  3.  Social : Il faut rassurer les Français sur les principaux éléments de
    notre modèle social  : accès de tous au système de santé, à l’éducation,
    à l’indemnisation chômage, aux pensions de retraites.Mais des efforts doivent être faits sur le temps de travail (il est préférable de travailler plus que d’être au chômage), lutter contre le gaspillage, augmenter la différence entre le revenu
    du travail et celui des allocations sociales, réformer notre système éducatif.
  4. Ecologie. C’est  le défi du XXIème siécle : se développer économiquement
    sans brûler notre planète et hypothéquer la vie de nos enfants. Cette question concerne la planète tout entière : elle ne peut donc se régler qu’à l’échelle européenne et mondiale.

Les réformes structurelles si nécessaires à la France s’inspireront de ces 4 principes.

Nous ne croyons ni en l‘Etat providence du parti socialiste, ni en l‘homme providentiel de l’UMP. Nous refusons le simplisme le populisme, la démagogie, le repli identitaire, le nationalisme. L’Etat doit protéger ses concitoyens mais il doit aussi nous donner, collectivement, les moyens de nous adapter au monde concurrentiel de demain. Nous pensons que la France doit produire davantage pour financer ses dépenses. Nous croyons que plus l’UDI, l’Alternative seront puissantesplus les réformes de structure décrites ci-dessus pourront s’imposer au détriment des mesures démagogiques trop souvent mise en oeuvre à des fins électorales.

C’est pourquoi la France a besoin d’un parti du Centre qui soit puissant et nous invitons les Havrais et les Havraises à rejoindre l’Alternative.