Archives pour la catégorie Normandie

La Normandie mise sur l’hydrogène

H2D’ici 2018, la Normandie sera dotée d’un réseau de quinze stations d’hydrogène permettant de recharger son véhicule.
Après la station de Saint-Lô inaugurée en janvier 2015, Rouen disposera d’une station place du Boulingrin. Toutes deux sont approvisionnées avec de l’hydrogène produit par Air Liquide et son unité Cryocap de Port-Jérôme-sur-Seine.
8 millions d’euros sont mobilisés pour le déploiement total du réseau.

L’industrie = 20% de l’emploi normand

edf_bLes caractéristiques de la filière industrie en Normandie :

  • 45 000 emplois supprimés entre 2003 et 2014 mais reste le principal pourvoyeur d’activités au niveau régional.
    • -39% dans le secteur du pétrole.
    • – 34 % dans le secteur de l’automobile, aéronautique et navale.
    • – 21 % dans l’industrie chimique.
  • 200 000 emplois hors intérim, soit 19% de l’emploi total salarié en Normandie.
    •  35 000 agents dans l’agroalimentaire.
    • 25 000 personnes dans l’industrie automobile et construction aéronautique et navale.
    • 21 400 salariés dans la métallurgie, sidérurgie et fonderie.
    • 36 000 salariés dans la filière énergie normande, soit presque 3% des emplois du secteur privé de la région et 18% des emplois industriels, et 1 400 établissements. 20 100 emplois sont situés dans le « noyau » de la filière (extraction de matières premières et valorisation des déchets, production, stockage, transport, distribution et commerce de gros d’énergie).
  • L’interim représente plus de 33 200 ETP (équivalent temps plein) en Normandie en 2015, dont plus de la moitié travaille dans l’industrie.
  • + 33 % de cadres et – 32 % d’ouvriers.
  • Les agglomérations du Havre et de Rouen sont celles qui concentrent le plus grand nombre d’emplois industriels.
  •  16,3 milliards d’euros de Valeur ajoutée (Soit 20 % du total régional), ce qui, sur ce critère, place la Normandie au  3e rang des régions françaises les plus industrialisées (derrière la Bourgogne et les Pays de la Loire)

Le Courrier Cauchois est à vendre

Basé à Yvetot, le Courrier Cauchois (48 salariés) est en vente depuis l’été 2016.
Deuxième hebdomadaire régional français en terme de diffusion (32 617 exemplaires en 2016), il affiche un chiffre d’affaires de 5 à 6 millions d’euros pour un résultat net de 5%.
Selon le site internet PresseNews, le prix de vente serait poche des 3 millions d’euros et quatre à cinq offres de rachat auraient été déposées.