Archives pour la catégorie Le Port

Reconversion de la centrale à charbon du Havre

Face au projet de fermeture de fermeture des centrales à charbon d’ici 2020, EDF a engagé le projet Ecocombust, une opération de reconversion conjointe des centrales du Havre et de Cordemais (Loire-Atlantique).
L’objectif est de trouver des solutions moins carbonées. Différentes expériences de co-combustion ont été engagées sur les deux sites. A Cordemais, le projet est de fabriquer directement sur le site des pellets issus de déchets verts ligneux.
Au Havre, l’expérimentation porte sur la co-combustion de charbon et de combustible solide de récupération (papiers, plastiques, cartons,…). EDF s’intéresse également à d’autres matériaux (bois,…). La centrale thermique du Havre représente une emprise de 33 hectares sur des terrains loués au GPMH, elle génère 231 emplois directs (y compris les intérimaires) et l’activité économique du site représente 887 emplois (indirects liés aux contrats de maintenance). Rappelons que la centrale thermique du Havre a réalisé des investissements de 220 M d’euros entre 2014 et 2016 pour permettre l’exploitation jusqu’en 2035, 5 M d’euros d’investissements en 2017.

Le Port du Havre développe l’approvisionnement en GNL carburant propre de navire

Actuellement les navires utilisent du fioul lourd en dehors des eaux territoriales et du diesel moins polluant dans les eaux territoriales. Fioul lourd ou non ces navires sont tout de même polluants surtout les paquebots de croisière amarrés proche des centre-villes afin de permettre aux passagers de visiter la ville. C’est pourquoi les compagnies de paquebot de croisière s’intéressent tout particulièrement au GNL anticipant peut-être une législation future.

Le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) est un carburant émergent dans le domaine maritime ; il n’émet pas de Nox ou d’oxydes de souffre.
Dans ce domaine le Port du Havre est des ports du Monde le plus développé dans la promotion du GNL.
Ainsi le GPMH alimente en GNL le paquebot Aidaprima qui escale toutes les semaines au Havre.
Brittany Ferries à signer une commande pour un ferry alimenté au GNL et qui assurera la liaison Caen – Porstmouth à partir de 2019.
Le 1er porte-conteneur au GNL a été mis en service début 2016 et CMA-CGM vient de signer avec Total un accord stratégique pour la fourniture de GNL destiné aux futurs porte-conteneurs et il se dit qu’à l’horizon 2025 plus de 2000 navires pourraient fonctionner au GNL.

Les motifs de satisfaction du Port du Havre

Les motifs de satisfaction du GPMH :

  1. Augmentation du trafic : +11% du trafic conteneur au 1er semestre 2017. +40% pour les croisières.

  2. La montée en puissance de la plateforme multimodale avec 300 conteneurs par jour, soit 6 000 par mois (40% de part en fluvial et 60% en ferroviaire), avec un objectif de 80 000 conteneurs par an à atteindre fin 2017.

  3. Le projet de la ligne Serqueux-Gisors a été déclaré « d’utilité publique » fin 2016, afin de développer le trafic ferroviaire du Havre (60 services hebdomadaires avec 15 destinations).

  4.   Les annonces positives de Siemens sur l’implantation des 2 usines d’assemblage d’éoliennes au Havre avec en cas de concrétisation des aides de la Région et de l’Etat, engagées à hauteur de 57 M d’euros.

  5. Des investissements importants dans la logistique.
  6. Le financement via le contrat de plan interrégional de 2 M d’euros d’études techniques, socio-économiques et environnementales, permettant une prise de décision fin 2017 quant à la création d ‘un accès fluvial direct avec la châtière et pour l’extension de Port 2000.

Pour plus d’information sur la politique portuaire cliquez ici