Archives pour la catégorie Internet

Reconstitution du quai de southampton en 1860 et 1944

Timescope : une borne de réalité virtuelle en libre-service, pour découvrir un lieu, tel qu’il était, ou tel qu’il sera.

2 bornes ont été inaugurées au Havre hier par Luc Lemonnier place de l’hôtel de ville et Quai de Southampton.
Ainsi vous pourrez découvrir la place de l’hôtel de ville en 1930 et en 1944 et le quai de southampton en 1860 et 1944.

Vous trouverez ci-dessous :

– Un lien de téléchargement vers les reconstitutions Hôtel de Ville et Quai de Southampton : ici

– Un lien vers un player 360° pour lire ces vidéos : ici

Qu’est-ce-que la ville du Havre fait dans le domaine des Nouvelles Technologies

A l’occasion de la présentation de la politique NTIC de la ville du Havre au forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales jeudi 27 avril au carré des docks vous trouverez ci-dessous des éléments de mon discours.

L’aménagement numérique du territoire en terme de fibre optique :

Un réseau Numéricable qui couvre les 2/3 de la ville.

Un réseau Orange en cours de déploiement.

Un réseau de fibres optiques à l’attention des entreprises développé par la codah et caux-Estuaire. Il s’agit d’un réseau, pour les entreprises, à destination des opérateurs dont le but est d’optimiser les tarifs.

Pour les entrepreneur du secteur High tech : nous avons obtenu le Label French tech en 2015 avec Rouen et Caen afin de dynamiser et structurer l’éco-système havrais et normand. autour de 3 thèmes : smart port, smart factory, Smart city.

Nous allons ouvrir une cité numérique mi-2019 : qui comprendra une école du numérique, un espace de coworking, un fab-lab et un incubateur.

Site Open-Data ouvert en juin 2016, commun avec le port permet de mettre à disposition des données publiques.

Pour les citoyens :

Nous avons conçu Hariane, un guichet multicanal créé en 2012 qui comprends 3 canaux : Internet, le tel avec notre call center, le guichet d’accueil à la mairie centrale et dans les mairies annexes.

Les usagers choisissent leur méthode de dialogue avec l’administration. Trouver une information, opérer une transaction directement sur internet sans se déplacer et sans devoir dépendre d’un horaire, c’est une liberté fondamentale. Une transaction peut commencer par internet, se poursuivre par tel grâce à notre call center et se terminer par un accueil physique et vice versa.
En 2016 : 41 démarches dont 11 prestations de paiement étaient disponibles. 200 000 prestations via Hariane dont 49% uniquement par internet. Inscription scolaire, paiement de la cantine scolaire, de la facture de transports scolaires, paiement de la crèche, inscription aux centres de loisir, ouverture et fermeture de compteur d’eau, paiement des factures d’eau, renouvellement et paiement de l’abonnement de stationnement .

avec Hariane, les démarches peuvent être effectuées de A à Z presque sans intervention humaineà l’exception de la signature des contrats. Sur ce point nous travaillons à la signature électronique.

Hariane c’est aussi l’optimisation et une cohérence globale de fonctionnement inter services, guidée par une politique globale de la relation à l’usager.

A venir, courant 2018, Hariane Professionnels, un portail de services « web » dédié à plus de 20 000 professionnels (y compris les associations) sur le territoire de la CODAH. Les premières prestations concerneront l’eau et le stationnement.

Pour accompagner le déploiement d’Hariane et de notre politique TIC nous avons créé une direction appelée « modernisation des relations avec les usagers » en charge d’orchestrer, impulser, coordonner, l’ensemble des projets numériques avec la Direction de la Communication et la DSI.

Nous adhérons au réseau comedec depuis Juin 2014. Un système de parapheur électronique interne fonctionne depuis plusieurs années et bientôt avec la signature électronique nous aurons la possibilité de faire fonctionner un parapheur électronique avec d’autres administrations.

Les élus ont tous des tablettes : Les dossiers des réunions, des commissions, des conseils municipaux sont électroniques dématérialisés en format epub ou pdf.

 

Internet c’est aussi un moyen pour les élus et l’administration d’échanger avec la population : La nouvelle version de notre site internet est en ligne depuis 2 mois, notre application sera disponible en début juin. Nous pouvons suggérer des projets, recueillir l’avis des internautes, cibler des consultations, soumettre des hypothèses, provoquer des discussions, faire voter en ligne… Les outils sont là pour la démocratie participative afin de toucher des personnes qui ne vont pas aux différentes réunions de concertation. Le lien entre démocratie représentative et participative est pour moi très clair. Le cap, les perspectives, le programme du mandat et les élus pour les porter sont définis par l’élection. L’application de ce programme se fait avec les habitants. Par exemple dans notre programme électoral de 2014 il est inscrit d’aménager le quai de Southampton. Le contenu de cet aménagement se fait avec les habitants grâce à la concertation et à la démocratie participative.

Les réseaux sociaux sont également une force de frappe considérable pour informer nos concitoyens des évènements et de nos politiques publiques.

Le plan numérique à l’école est en cours de déploiement d’ici 2020 :

Ainsi l’ensemble des 95 écoles havraises sont reliées en haut débit et progressivement équipé en tablettes, vidéo projecteurs interactifs, accès aux supports et aux ressources numériques, accompagnement des enseignants.

Fin 2016, Plus de 30% des écoles, soit 106 classes, sont équipées de vidéoprojecteurs interactifs dans chaque salle et d’ordinateurs de fond de classe et 6 écoles sont par ailleurs dotées de « classes mobiles » (tablettes). A terme, 1300 ordinateurs et 450 vidéoprojecteurs interactifs auront été déployés pour 1.5 millions d’€ d’investissement.

Dans le cadre de sa politique publique « Lire au Havre » la Ville favorise la lecture en ligne. Nous prenons en compte toutes les manières de lire et sur tous les supports : liseuses, tablettes… la bibliothéque prête des livres électroniques. Le rôle des bibliothèques est de donner accès pour tous à l’outil numérique.

Pour l’apprentissage à l’internet, les 10 ateliers multimédias dans les bibliothèques, les salles d’actions municipales permettent un accès libre à Internet avec ou sans animateur.

Paiement par smartphone du stationnement pour les usagers occasionnels via un prestataire Pay By Phone est en place. Nous étions une des premières villes de France à déployer ce genre d’initiatives. Aujourd’hui, nous comptons 14 130 utilisateurs.

Nous n’utilisons plus depuis 2005 de bulletins de vote mais des machines à voter. Cela permet aux électeurs malvoyants de voter en toute autonomie, le dépouillement est immédiat. La machine à voter n’est pas piratable puisqu’elle n’est connectée à aucun réseau.

En faveur du tourisme nous misons beaucoup sur l’e-tourisme qui permet de préparer son voyage au Havre à distance, de revivre l’histoire du Havre grâce à la réalité augmentée.

La CODAH et la Ville du Havre se lancent dans l’Open Data

open_dataLa CODAH et la Ville du Havre ont mis au point un portail web dédié à l’ouverture des données publiques (Open Data) et aux téléchargements de données libres sur le territoire de l’agglomération havraise : http://data.agglo-lehavre.fr.

Une mine d’informations précieuses maintenant à portée de clic (plus de 120 jeux de données soit 2 teras).

Mais qu’est-ce-que l’Open Data ?

C’est la mise à disposition sur un site internet de données publiques pour une utilisation par une personne, une association ou une entreprise à des fins commerciales ou non.

Le but est triple :

  • Améliorer la transparence de la vie publique. En effet les données publiques permettent la comparaison des collectivités entre elles mais aussi des élus entre eux : assiduité des députés etc…
  • Apporter des services à la population que la collectivité n’a pas les moyens humains ou financiers de développer. Une appli montrant l’ensemble des pistes cyclables d’une agglomération par exemple.
  • Aider au développement de l’économie numérique en apportant de la matière 1er à des start-up.
    Ce site est en total cohérence avec avec le label french tech que Le Havre a obtenu en partenariat avec Rouen et Caen.

L’open data est un mouvement qui existe depuis le début des années 2000 et qui est (depuis la loi Notre – été 2015) une obligation pour les communes de plus de 3500 habitants.

Sont exclus toutes données à caractère confidentiel.