Archives pour la catégorie Economie non portuaire

La France loin de ses objectifs en matière d’énergie renouvelable

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élève à 15 % en 2015 soit 22,7 millions de tonnes-équivalent pétrole très loin des objectifs européens de 23% en 2020 et 32% en 2030.

Les principales sources d’énergie renouvelable en France sont :

  • La biomasse solide (bois) et les déchets urbains renouvelables (42 %)
  • L’hydraulique (23 %). baisse de l’hydroélectricité de 8% en 10 ans.
  • Le reste se réparti entre l’éolien, le solaire photovoltaique, les pompes à chaleur….

 

Les sources de production d’électricité en France  sont :

  • 72%  Nucléaire
  • 9%  Charbon, gaz, fuel
  • 12% Hydraulique
  • 7%  Éolien, solaire…

La répartition des énergies renouvelables dans la production électrique (en 2014) :

  • 69%  Hydraulique. en baisse.
  • 17%  Eolien.
  • 8% Biomasse.
  • 6% : Solaire.
  • 0,5% : Energie marine.

En comparaison sur les six premiers mois de 2017, l’Allemagne a assuré plus d’un tiers de ses besoins en électricité et 15,2 % de l’ensemble de ses besoins en énergie grâce aux sources renouvelables.

 

Les motifs de satisfaction du Port du Havre

Les motifs de satisfaction du GPMH :

  1. Augmentation du trafic : +11% du trafic conteneur au 1er semestre 2017. +40% pour les croisières.

  2. La montée en puissance de la plateforme multimodale avec 300 conteneurs par jour, soit 6 000 par mois (40% de part en fluvial et 60% en ferroviaire), avec un objectif de 80 000 conteneurs par an à atteindre fin 2017.

  3. Le projet de la ligne Serqueux-Gisors a été déclaré « d’utilité publique » fin 2016, afin de développer le trafic ferroviaire du Havre (60 services hebdomadaires avec 15 destinations).

  4.   Les annonces positives de Siemens sur l’implantation des 2 usines d’assemblage d’éoliennes au Havre avec en cas de concrétisation des aides de la Région et de l’Etat, engagées à hauteur de 57 M d’euros.

  5. Des investissements importants dans la logistique.
  6. Le financement via le contrat de plan interrégional de 2 M d’euros d’études techniques, socio-économiques et environnementales, permettant une prise de décision fin 2017 quant à la création d ‘un accès fluvial direct avec la châtière et pour l’extension de Port 2000.

Pour plus d’information sur la politique portuaire cliquez ici

investissements importants dans la Zone Industrielle et Portuaire du Havre

Après 145 millions d’euros investis sur la zone industrialo-portuaire du Havre en 2016, les acteurs majeurs de la logistique poursuivent leurs investissements avec 287 millions d’euros pour 2017.
Bolloré Logistics inaugura, en septembre, 24 000 m2 d’entrepôts construits sur le PLPN2, près du terminal multimodal. Le groupe dispose au total de 110 000 m2 d’entrepôts en Normandie, dont 39 000 m2 au Havre ce qui constitue le  »premier hub maritime en France » d’après Bolloré.
D’autres projets sont en cours ou à venir menés par : Normandie Logistique pour 20 000 m2 d’entrepôts, Panhard avec un accord portant sur le développement de 135 000 m2 sur le PLPN2, Alsei pour un bâtiment de 41 000 m2 sur le PLPN1. Le havrais Seafrigo démarre la construction d’un parc à conteneurs, d’un entrepôt froid et de deux entrepôts du le long du canal de Tancarville.