La voiture reste la Reine des transports

La lutte contre le réchauffement climatique passe par un changement de nos comportements en matière de transport :  Secteur responsable de 29% des émissions de CO2 en France. Une occasion également pour la majorité des français de gagner du pouvoir d’achat. En effet, l’énergie va coûter de plus en plus chère et un bon moyen de gagner du pouvoir d’achat c’est de laisser sa voiture au garage.

voici quelques chiffres éloquents sur les progrès qui sont devant nous :

Concernant les trajets domicile-travail en moyenne : 70% des trajets se font en voiture, 15% en transport en commun et 2% en vélo ou en 2-roues motorisés.

Pour les trajets de moins d’1 km : 58% sont faits en voiture, 26% à la marche, 9% en Transport en commun et 4% en vélo.

Pour les trajets de 3 à 4 km : 62% sont faits en voiture, 21% en transports en commun, 8% à la marche, 5% à Vélo et 3% à la marche.

source : Le Monde du 18 01 2017

Les réformes de transformation d’E. Macron sont comprises à l’envers de leurs objectifs


Souhaitant obtenir rapidement des résultats Emmanuel Macron a mené ses réformes, tambour battant, au prix d’un manque d’explication et en contradiction avec la promesse de campagne de débloquer la société en s’appuyant  sur la société civile. C’est un choix louable tant les Français sont, très souvent, impatients de mesurer les effets dans leur vie courante des réformes

Aujourd’hui l’incompréhension de nos concitoyens est majeure puisque les réformes combattues par les gilets jaunes ont été conçues et annoncées pendant la campagne électorale pour apporter une réponse à bon nombre de leurs revendications (voir ci-dessous).

La taxe carbone a pour objet de changer nos comportements, orienter nos choix vers des circuits courts, isoler nos logements ou encore acheter des voitures moins polluantes.
Entre le pavillon à 30 ou 60 km et l’appartement en ville, les français doivent arbitrer sachant que, taxe carbone ou pas, le prix de l’énergie, pour nous chauffer et nous déplacer, va augmenter parallèlement à sa raréfaction dans les années à venir. Un logement en ville est plus économe en énergie et en déplacement et donc moins chère.

L’amélioration du cadre de vie des villes françaises, à l’instar du Havre, incite, aussi, à se loger en ville pour y trouver plus de transports publics, de services sociaux, culturels et sportifs. 

C’est la responsabilité des pouvoirs publics de mettre cette alternative sur la table

Encore faut-il que cette alternative soit comprise par nos concitoyens en colère. C’est pourquoi dans les semaines à venir, je vais aller à l’écoute des havrais pour tenter de les convaincre du bien-fondé de la politique menée par Emmanuel Macron et parfaitement relayée par Edouard Philippe.

les mesures 2018-19 de la politique d’E Macron recoupant les revendications des Gilets Jaunes :

Le pouvoir d’achat :

  • Suppression des cotisations sociales salariés maladie et chômage
  • Baisse de 30% de la taxe d’habitation cette année puis de sa totalité dans les 3 prochaines années.
  • Revalorisation du minimum vieillesse, de l’allocation adulte handicapé,
  • Zéro reste à charge pour les lunettes et les prothèses auditives.

la transition énergétique :

  • Bonus écologique de 6000€ pour l’achat d’un véhicule non polluant (électrique ou pas)
  • Augmentation des bénéficiaires du chèque énergie,

la valorisation du travail :

  • Doublement de la prime d’activité s’ajoutant aux suppressions des cotisations sociales salariés –voir plus haut) par rapport aux revenus de l’inactivité.

L’ascenseur social :

En doublant les classes de CP dans les REP, en réformant la formation professionnelle le gouvernement lutte contre le fléau du décrochage scolaire et relance l’ascenseur social.