Pourquoi je soutiens Emmanuel Macron à l’élection présidentielle

bayrou_macronJ’ai adhéré au mouvement « en marche » au mois d’avril 2016, peu de temps après sa création car j’ai trouvé la démarche d’Emmanuel Macron originale et les idées qu’il défend bien différentes des poncifs de gauche. C’était inhabituel et méritait d’être soutenu. J’ai regretté comme beaucoup d’entre vous le malheureux échec de la candidature d’Alain Juppé aux primaires de la droite ; et le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron m’a amené à m’engager au Havre auprès des militants d’en marche.

La démarche d’Emmanuel Macron,  hors des partis politiques, se situe   au centre de l’échiquier politique. Elle crée un nouveau clivage politique entre anciens et modernes, correspondant à la vraie réalité politique de la France. En effet le clivage gauche-droite empêche la France de se réformer car la Gauche comme la Droite sont traversées par  des fractures bien plus importantes que la traditionnelle frontière gauche-droite.
Ces fractures rendent chaque camp incapable de réformer la France en profondeur.
Le vrai clivage politique, au fond, se situe autour de l’Europe et de la mondialisation. Cette semaine François Bayrou et François de Rugy ont rejoint Emmanuel Macron. Ce ralliement est insuffisant. Les progressistes doivent être rejoints par la droite modérée de Juppé et  NKM ou la gauche libérale de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve. C’est cette recomposition politique que j’appelle de mes voeux et qui est portée par Emmanuel Macron.
Voici les raisons de mon engagement, au Havre, dans la campagne d’Emmanuel Macron.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*