Archives mensuelles : mars 2016

10 millions de malades chroniques (ALD) en France pour un coût de 90 milliards €/an.

seringueSelon les données du régime général de l’assurance maladie, 1,3 million de personnes ont déclaré une affection de longue durée (ALD) nouvelle en 2014. Le nombre total de malades chroniques a été porté à 9,86 millions en 2014. En 1994, il y avait 6,56 millions de patients en ALD au régime général, soit un bond de 33%.
Le diabète et les tumeurs malignes sont les deux principales maladies chroniques, devant les affections psychiatriques de longue durée, les maladies coronariennes, l’insuffisance cardiaque et l’hypertension artérielle sévère,
Selon une étude publiée il y a un an par la Direction générale du Trésor, le coût annuel moyen des soins s’élève à 9.200 Euros par personne, soit 90 milliards d’Euros au total. 

Une réforme de l’assurance maladie est indispensable afin que l’assurance maladie puissent continuer à assurer les risques d’accidents ou de maladies graves. Pour cela il faut dérembourser des médicaments de confort, les remboursements d’actes médicaux peu graves, ré-installer les 1er jours de carence non payés pour les arrêts de travail….etc… Si l’assurance maladie ne fait pas des économies d’un côté elle ne pourra financer des traitements extrêmement couteux (nouveau traitement de l’hépatite C estimé à plus de 50 000€/an) de l’autre.

 

Aéroports de Deauville et de Caen = 95% du trafic des aéroports normands

aeroportocteville_bL’aéroport de Deauville-Saint Gatien a accueilli l’an dernier 149 300 passagers, battant son record de fréquentation de 2012. L’ouverture de la ligne saisonnière Londres-Stansted- Deauville par Ryanair a permis de conforter le trafic.
Avec 129 100 passagers Caen-Carpiquet est le second aéroport normand en terme de passagers. Ces deux aéroports assurent 95% du trafic normand.
Le Havre-Octeville, Rouen-Boos et Cherbourg-Maupertus ont accueilli respectivement 6 200, 5 200 et 4 800 passagers.

L’enclavement de l’agglomération havraise et plus largement de la Normandie est un handicap majeur. Peu de régions ont aussi peu de lignes aériennes à disposition que la région Normandie. La raison tient dans l’absence d’une zone de chalandise suffisante pour chacun des 4 aéroports (distant de moins de 100 km les uns des autres) normands pris séparément. Au contraire un aéroport unique pour l’ensemble de la Normandie bénéficierait d’une zone de chalandise de quelques millions de personnes.

L’intérêt du Havre est de privilégier Deauville comme aéroport unique normand car il ne se trouve qu’à 30 minutes. Plus les havrais tardent à soutenir Deauville et à abandonner leur  propre aéroport plus ils affaiblissent l’aéroport de Deauville face à son concurrent de Caen.

Le nouveau logo de la Normandie réunifiée

logo-region-normandie-rvb

Voici les explications du Conseil Régional sur le choix de ce nouveau logo :

Le choix fait est celui de la modernité dans le respect de l’identité normande :

  • modernité à travers un design décidé et épuré, et dans l’ambition. Il représente une Normandie résolument en mouvement, conquérante et tournée vers l’avenir ;
  • respect de l’identité car en forme de voile pour mieux renouer avec l’histoire de la Normandie, avec pour toile de fond les deux léopards. Un travail avec des Historiens spécialisés dans l’histoire de notre région a été réalisé.

« Chacun reconnaîtra notre blason normand, avec ses deux léopards d’or sur fond rouge. Nous lui avons insufflé une touche de modernité. Nous souhaitons que cet emblème revisité construise un symbole de ralliement de tous les Normands et qu’il porte la future marque Normandie avec succès » a déclaré Hervé Morin, Président de la Normandie.