Archives mensuelles : avril 2015

La Zone Industrielle du Havre s’engage vers le développement durable

edf_bLors de la soirée du Développement Durable au Théatre de l’Hotel de ville, le 31 mars dernier, François Haas, vice-président chargé de l’industrie à la CCI, a précisé que les industriels gagnent « en compétitivité en économisant les ressources » et que le développement durable était un des domaines de croissance à venir.
Concrètement cette conviction se traduit par le projet PS2E (Paris Saclay Efficacité Energétique) réunissant les chercheurs de Paris-Saclay et les industriels havrais pour que la Zone Industrielle et Portuaire étendue à Port-Jerôme devienne un terrain d’expérimentation de l’écologie industrielle.
L’écologie industrielle est une approche novatrice qui cherche à minimiser les pertes de matières dans les processus de consommation et de production. 
L’objectif de l’écologie industrielle est de favoriser l’émergence de synergies entre les entreprises de sorte qu’elles réutilisent entre-elles, ou avec les collectivités, leurs résidus de production (vapeurs, eau, déchets…) ou encore que leur consommation d’énergie soit plus intelligente (gestion intelligente de leur potentiel électrique). 

D’autre part un certain nombre d’entreprises de l’agglomération havraise s’inscrivent dans une démarche environnementale, comme la SHMPP, Serep, Sedibex, Yara, Osilub, Morphosis ou encore la centrale thermique EDF qui s’est dotée d’un prototype de captage de CO2.

Je souhaite rappeler également que les émissions de dioxyde de Soufre (indicateur de la pollution industrielle) sont en forte baisse, du fait des mesures techniques et réglementaires prises ces 20 dernières années. Air Normand indique, ainsi, sur son site internet : « Depuis 2009 les valeurs limites réglementaires sur le dioxyde de soufre dans l’air ambiant sont largement respectées sur toutes les stations de mesure de la Haute-Normandie« . 

De son côté le GPMH a fait des efforts également pour l’environnement qui ont d’ailleurs été récompensés par la certification PERS (Port Environemental Review System) de la fondation EcoPorts.
Néanmoins la desserte du Port du Havre se fait très majoritairement par camions et d’ importantes marges de progression sont encore possibles.

Développement Durable au Havre savez-vous que …

agenda_21 Voici une partie de mon discours d’introduction à la soirée du développement durable organisée par la ville du Havre et où Gunter Pauli a fait une remarquable conférence. C’était le 31 mars 2015.

J’ai profité de mon discours d’introduction pour rappeler  certaines actions de la ville insuffisamment connues :

o   Savez-vous que 10 bornes de rechargement électriques ont déjà été implantées par la ville et que ce parc va doubler d’ici 2020. Déjà 150 recharges de véhicules électriques sont effectuées chaque mois sur ces bornes.

o   Savez-vous que l’ensemble des efforts fournis par la ville en termes de maîtrise de l’énergie se traduit par une diminution moyenne des gaz à effet de serre de -2,8% par an depuis 2008. La mise en service de la chaufferie bois du Mont-Gaillard en 2014 permettra d’engendrer de nouvelles réductions

o   Savez-vous que la CODAH, sous l’impulsion de Valérie Egloff, a inscrit la rénovation énergétique comme la priorité de son plan énergie-climat et ambitionne de passer de 1000 logements rénovés par an à 2600 dans quelques années.

o   Savez-vous que la ville dispose de ruches municipales, productrices de miel, concourant au maintien de la bio-diversité en ville.

o   Savez-vous que la ville restreint l’utilisation de produits phytosanitaire depuis 2010 et n’en utilise plus du tout depuis 2013 (sauf pour l’entretien des cimetières et des terrains de sport) : C’est bon pour la nappe phréatique mais cela incite nos concitoyens à adopter un autre regard sur les herbes sauvages que l’on trouve désormais plus souvent sur nos trottoirs.

o   Savez-vous que ce sont 3.500 élèves par an que la ville sensibilise au développement durable et à l’environnement, au travers du Passeport Environnement, action d’éco-pédagogie dispensée en partenariat avec l’Eduction Nationale

o   Savez-vous que la municipalité a réduit sa consommation d’eau annuelle de 42% en 10 ans grâce à la récupération d’eau de pluie, la réutilisation d’eau des piscines pour l’arrosage publique et l’utilisation d’eau de source ?

o   Savez-vous que les éco-jardins des Champs-Barets ou de Danton rencontrent un vrai succès ?

o   Savez-vous que le Café des assos, met en contact des « candidats » bénévoles avec des associations ?

700 millions d’investissements sur le territoire de la CODAH d’ici 2020

codahLu dans la presse havraise : C’est aujourd’hui que le contrat d’agglomération 2014-2020 est officiellement signé en présence d’Édouard Philippe, président de la Codah et député maire du Havre et de Nicolas Mayer Rossignol, le président de la région Haute-Normandie. Cette feuille de route fixe pour les années à venir les investissements nécessaires au développement de l’agglo. « En fait, ce terme de contrat d’agglo est un peu trompeur. Il pourrait laisser penser que les acteurs se mettent autour d’une table et discutent ensemble. Dans les faits, la Codah et les communes de l’agglo définissent des projets. C’est la Région qui les examine. Elle estime ou non s’ils font partie des axes qu’elle s’est fixés. La discussion est donc relativement limitée » explique Édouard Philippe.
Le coût total prévisionnel du contrat 2014-2020 s’élève à 357 millions d’euros avec un montant inscrit de la Région de 69 millions d’euros.
A ces investissements de l’agglomération il faut ajouter les investissements de chaque municipalité. Pour la ville du Havre il s’agit de 250 millions d’euros. Il faut ajouter d’autres investissements situés dans des budgets annexes. Je pense que le montant total des investissements publics sur l’agglomération havraise doit être proche de 700 millions d’euros pour les 6 années à venir.

Voici les projets inscrits au contrat d’agglomération :

  • Rénovation du quai de southampton : 24 millions d’€
  • Centre de congrés aux Docks café : 14,24 millions d’€
  • Aménagement de la zone d’activités économiques du Mesnil à Montivilliers : 17 millions d’€
  • Aménagement de la zone d’activités économiques de la Cité Chauvin : 30 millions d’€
  • Aménagement d’une zone d’activités commerciales nautiques quai de l’Escaut : 19 millions d’€
  • Nouvelle ligne propre de transports en commun entre Le Havre-Harfleur et Gonfreville : 11 millions d’€
  • Projet de téléphérique entre la ville-haute et la ville-basse : 30 millions d’€
  • Soutien au plan vélo de l’agglomération : 16 millions d’€
  • Soutien à la rénovation énergétique du patrimoine : 17,5 millions d’€