Archives mensuelles : septembre 2014

Manuel Valls n’ignore rien des projets de regroupement de l’agglo havraise

vallsLors de l’inauguration du LH forum mercredi dernier, M Valls a montré qu’il n’ignorait rien de la situation cocasse dans laquelle se trouve l’Agglomération Havraise vis à vis de ses projets de regroupement. En effet la lettre de Haute-Normandie rapporte les propos de Manuel Valls  à propos de son intention de  »renforcer les agglomérations » dans le projet de réforme territoriale « Je sais que vous avez ce débat ici au Havre ». rappel :

  • la majorité des élus de l’agglomération souhaite se regrouper, comme le recommandait le gouvernement Ayrault , dans une agglomération comprenant la CODAH et les communautés de communes de St Romain et de Criquetot d’une part et dans la création d’un pôle métropolitain de l’Estuaire d’autre part regroupant des communes de chaque côté de l’Estuaire.
  • Ces projets ont été refusés par le Préfet de Haute-Normandie alors qu’ils s’inscrivaient pourtant dans les orientations du gouvernement de l’époque.

Ces propos du 1er ministre sous-entendent-ils une levée future du veto préfectoral (probablement inspiré par des intérêt partisans loco-régionaux )? Je l’espère. Le gouvernement Fillon n’a pas empêché la création de la CREA à Rouen. le renforcement des agglomérations n’est ni de droite ni de gauche mais simplement inspiré par le bon sens pour une plus grande efficacité de l’action publique.

Se déplacer en vélo : C’est bon

velhSe déplacer en vélo c’est bon pour :

  • Le portefeuille car cela réduit les frais d’essence et de stationnement.
  • L’air, rouler en vélo : c’est laissé sa voiture au garage. Cela réduit la pollution de l’air dont la part liée au transport est d’environ 30%.
  • La planète en réduisant les émissions de Gaz à Effets de Serre.
  • La santé : 30 minutes d’activité par jour suffisent pour améliorer sa santé. 50% des déplacements en ville sont inférieurs à 3 km. 10 minutes suffisent à vélo pour parcourir cette distance.

Pour plus d’information sur la pratique du vélo au Havre cliquez ici

L’UDI : ce parti du Centre dont la France a besoin

udi_reveil_bL’Election du Président de l’UDI est un scrutin par correspondance, à 2 tours : du 7 au 14 octobre pour le 1er tour et du 29 octobre au 12 novembre pour le 2ème tour. Le résultat de l’élection sera proclamé le 13 novembre.

A cette occasion je voudrais rappeler l’objectif et les valeurs de l’ UDI :

L’UDI est un parti pragmatique ; son objectif est d’adapter la France au Monde de demain et d’aujourd’hui en conservant son modèle social. Plus la France tarde à s’adapter plus son modèle social sera difficile à conserver.

Le monde aujourd’hui se caractérise par :

  • L’ouverture. Le monde est ouvert. La mondialisation de l’économie favorisée par la chute du communisme et l’avènement des technologies de l’information et de la communication augmentent les échanges entre pays et continents. Rien ne fait penser que cette ouverture va s’arrêter.
  • Un enjeu supra-national : l’écologie avec le risque de réchauffement climatique.
  • Le libéralisme. Le libéralisme a connu des travers comme celui de la crise de 2008 et des efforts de régularisation économique sont nécessaires : La finance doit être au service de l’économie et non de la spéculation. Les sanctions récemment administrées à l’encontre d’un certain nombre de Banques pour des fautes réalisées lors de la Crise économique montre bien que la Politique n’est pas inerte face à l’Economie.

Les valeurs de l’UDI

  • Libéral : Pour s’adapter à ce monde ouvert et concurrentiel, les entreprises françaises doivent améliorer leur compétitivité : baisse du coût du travail, transfert du coût de la protection sociale sur une assiette plus large (TVA ou CSG), assouplissement du droit du travail, encouragement de l’innovation et des secteurs d’activité nécessitant une main d’oeuvre hautement qualifiée, adaptation de notre système de formation et d’éducation, assouplissement des normes et règlements qui freinent le développement des entreprises.
  • Europe : Seule l’Europe, par sa taille, peut prétendre peser dans des négociations commerciales face à des mastodontes indiens, chinois, brésiliens, américains. C’est pourquoi nous sommes favorables à la solidarité européenne, à la relance de la construction européenne et au fédéralisme européen. L’Europe est notre seule arme pour maîtriser l’avenir.
  • Social : Il faut rassurer les Français sur les principaux éléments de notre modèle social : accès de tous au système de santé, à l’éducation, à l’indemnisation chômage, aux pensions de retraites. Mais des efforts doivent être faits sur le temps de travail (il est préférable de travailler plus que d’être au chômage), lutter contre le gaspillage, augmenter la différence entre le revenu du travail et celui des allocations sociales, réformer notre système éducatif.
  • Ecologie. C’est le défi du XXIème siécle : se développer économiquement tout en respectant l’environnement notamment sans brûler notre planète et hypothéquer la vie de nos enfants. Cette question concerne la planète tout entière : elle ne peut donc se régler qu’à l’échelle européenne et mondiale.
  • La Place de l’Etat : L’Etat doit être moins omnipotent, plus concentré sur la défense de l’intérêt général contre les différentes corporations qui ne cessent d’imposer leur intérêt. Le service public doit, également, gagner en efficacité.

Les réformes structurelles si nécessaires à la France s’inspireront de ces 5 principes.

Nous ne croyons ni en l’Etat providence du parti socialiste, ni en l’homme providentiel de l’UMP.
Nous refusons le simplisme le populisme, la démagogie, le repli identitaire, le nationalisme.
L’Etat doit protéger ses concitoyens mais il doit aussi nous donner, collectivement, les moyens de nous adapter au monde concurrentiel de demain.
Nous pensons que la France doit produire davantage pour financer ses dépenses.

Nous croyons que plus l’UDI sera puissante, plus les réformes de structure décrites ci-dessus pourront s’imposer au détriment des mesures démagogiques trop souvent mise en oeuvre à des fins électorales.
C’est pourquoi la France a besoin d’un parti du Centre puissant et nous invitons les Havrais et les Havraises à rejoindre l’UDI.